Comment ça marche ?

Le puits climatique est un réseau de canalisation enterrées qui fonctionne comme un échangeur air-sol.

Utilisé pour le renouvellement d’air, cet échangeur s’appuie sur le différentiel entre la température de l’air capté à l’extérieur, du bâtiment (air ambiant) et celle du sol qui tend à constante lorsqu’une profondeur suffisante est atteinte. (1m50 / 2m).

Couplé à centrale de traitement d’air (CTA), le puits climatique contribuera à diffuser dans le bâtiment un air tempéré, filtré et confortable.

Couplage aux éléments de ventilations

L’équipement de ventilation auquel le puits climatique sera raccordé dépend du type de local auquel il sera asservi.

Il existe plusieurs types d’équipements de ventilation :

CTA Simple Flux: Eté comme hiver, ce principe classique de la ventilation par extraction  prélève directement l’air neuf à l’extérieur (ex : menuiseries), ventile les pièces de vie grâce à des bouches d’aération et que  l’air vicié est rejeté à l’extérieur par des bouches d’extraction motorisées placées dans les pièces humides comme par exemple les toilettes, la cuisine et la salle de bain. (Système par dépression d’air)
 

CTA Double Flux : En hiver, ce système de ventilation permet de réduire les pertes de chaleur en récupérant les calories de l’air vicié grâce à un échangeur. Le couplage avec un puits climatique lui permet d’améliorer son efficacité et de gagner plusieurs degrés non négligeables.
En été, la CTA passe en vitesse de sur-ventilation tout en shuntant l’échangeur. Connecté à un puits climatique, cette fonction permet de maintenir la température de confort à 100% sans effort supplémentaire.

CTA Double Flux séparé : Dans certaines zones climatiques l’hiver est doux, l’intérêt de l’échangeur n’est pas prouvé. L’utilisation d’une double flux séparé (sans échangeur) permet d’assurer une ventilation performante sans surcout. Couplé à un puits climatique,  cette solution permet de limité fortement le recours à une énergie dynamique en hivers et permet le confort d’été.

Bypass du puits climatique : Par sécurité, il est conseillé d’installer une vanne manuelle permettant de couper le passage de l’air du puits climatique en passant par l’air extérieur. Lors d’une opération de maintenance ou autre évènement, la ventilation pourra fonctionner. Ce bypass permet également la gestion des gains d’intersaison par l’utilisateur. Dans des cas plus précis, une gestion automatique du bypass en fonction des performances peut être installée.